Archive pour juin, 2013

1924 : Wolber

1924 : Wolber

(document original)

En 1923 Lucien achetait ses enveloppes de vélo à l’entreprise Wolber au prix de 16,65 francs l’unité, soit 16,52 euros.

En 1924, il va les acheter, à cette même entreprise Wolber, 14,30 francs, soit 12,42 euros, et les revendre 22 francs, soit 19,10 euros.

Pour ceux qui sont perdus avec les conversions je vous redonne le lien vers les conversions de francs en euros en fonction des années:

 

http://babethhistoires.unblog.fr/2013/01/26/conversion-de-francs-en-euros/


Scan10632.jpg

(document original extrait de son livre de compte)


La publicité dans les journeaux était la principale source d’information sur l’existence de ces marques et quel meilleur moment que la période du Tour de France.

wolbert-23-06-1924.jpg

(extrait du journal « L’Ouest-Eclair » du 23 juin 1924)

Pour retrouver des informations sur cette entreprise:

 

http://babethhistoires.unblog.fr/2012/02/29/1922-antoine-wolber/

et

http://babethhistoires.unblog.fr/2012/03/13/1922-wolber-suite/

Publié dans:Vie de Lucien |on 24 juin, 2013 |1 Commentaire »

1923 : épreuve du baccalauréat

(extrait du journal « L’Ouest-Eclair » du 30 juin 1923)

Bon courage!

Publié dans:Miscellanees |on 17 juin, 2013 |3 Commentaires »

1923 : recette

1923 : recette(extrait du journal « L’Ouest-Eclair » du 14 juin 1923)

Testé pour vous:

1923 : recette dans Miscellanees dscn4312-300x225

Publié dans:Miscellanees |on 16 juin, 2013 |1 Commentaire »

1923 : bilan

1923 : bilan
(document original)

En 1923 Lucien a fait un très beau chiffre d’affaires (revenu net) de 34 077,55 francs (33 827 euros) avec un mois d’août record de 23 634,55 francs. Même si son revenu par mois est de 2839,79 francs le mois de juin a été particulièrement médiocre à 262,85 francs. Le chiffre record du mois d’août est dû à la vente d’un camion à 28 500 francs.

Son activité est variée, vente de vélos (350 à 550 francs le vélo), de voitures d’enfants à 290 francs, d’écrémeuses, de motocyclettes, de side-cars, de camions, de fusils, de machines à coudre…  Il va louer des vélos à l’heure ou à la journée de 1 à 5 francs.

Il va vendre aussi toutes les pièces d’un vélo: la selle, le pince-pantalon (1 franc la paire), le cale- pied (5 francs la paire), le verre de lanterne (1 franc), la chaîne de vélo (22 francs), la chambre à air simple à 10 francs ou les para à 24 francs, des pédales à 8 francs, des tubes de dissolution (0,75 franc), l’alternacycle (45 francs)…

Il a été aussi réparateur de chaîne (1 franc), de chambre à air de voiture (2 francs) ou vélo (1 franc), de freins (1,5 franc), de lanterne (5 francs). Il va dévoiler les rayons (1 franc)…

Tout modestement il composera lui même des vélos avec les pièces détachées de différentes marques et les vendra sous l’intitulé « Pardonce ».

1923 : bilan dans Vie de Lucien 31-1923-300x80

(extrait du registre d’inscription des objets de luxe de Lucien)

Pour les voitures ou motocyclettes il va vendre l’essence en bidon à 9 francs ou le bidon de Mobiloil à 10 francs.

Il travaille toujours pour la compagnie Singer. En avril 1923, par exemple, il va recevoir 170,80 francs pour son activité.

Il fournit pour les tireurs fusils, bourres, plombs (1,50 franc la livre), cartouches (1,25 franc les 5), douilles (2,40 francs les 12)…

mai-1923.jpg

(extrait du livre de compte de Lucien)

Publié dans:Vie de Lucien |on 15 juin, 2013 |Pas de commentaires »

1923 : vol d’artichauts

vol-artichaut-7-06-1923oe.jpg

(extrait du journal « Ouest-Eclair » du 7 juin 1923)

Peut-être Perrette les a-t’elle accomodés comme ceci ?

recette-artichaut.jpg

476px-Plancheartichaut.jpg

 

Publié dans:Miscellanees |on 11 juin, 2013 |2 Commentaires »

1923 : changement d’aiguille

1923 : changement d'aiguille

(document original)

Deux douzaines d’aiguille pour machine à coudre à 3,50 francs.

1923 : changement d'aiguille dans Vie de Lucien machine-a-coudre-65303-23857dc-300x197

L’aiguille d’une machine à coudre joue un rôle important dans la réalisation des coutures. Une aiguille abîmée ou usée peut sauter des points, casser la fibre du tissu. Il est donc nécessaire de la changer régulièrement.

Voici quelques conseils pour le faire:

Vérifier l’aiguille avec le bout du doigt, si elle est bien pointue vous le sentirez tout de suite.

Descendre le pied de biche.  Remonter le bras d’aiguille.  Dévisser la mollette sur le coté de l’aiguille.  L’aiguille a un sens, une fente se trouve sur l’avant afin de faire glisser le fil et la partie plate de l’aiguille se place derrière.  Placer l’aiguille dans son logement.  Resserrer la mollette.

dscn2671-300x225 dans Vie de Lucien

Publié dans:Vie de Lucien |on 5 juin, 2013 |1 Commentaire »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..