Archive pour avril, 2014

1924 : sertisseur

1924 : sertisseur dans Vie de Lucien gSDJ6grmfOBwmoN7EePZdQ_D5mg

 document original)

Le sertissage est une technique mécanique qui permet l’assemblage sans soudure par déformation localisée de deux pièces pour les solidariser.

Par définition il conduit à un assemblage permanent, indémontable, sans détérioration, voire destruction, des zones de liaison.

Il est utilisé aussi bien en mécanique, joaillerie, emballage qu’en connectique.

oG4SHhc9Cr6g6rvkHU4QbOM2Pow@500x374

Lucien va fabriquer lui même ses cartouches.

Dans la douille il va commencer par mettre une amorce, un carton puis un poids précis de poudre noire en fonction du calibre. Ainsi pour un calibre 16 il faut 2,60 grammes de poudre et 30 grammes de plomb. Une différence de 5 à 10 centigrammes équivaut à une différence de pression de 60 à 80 kilos au centimètre carré.

Ensuite il insère de la bourre sans l’appuyer sur la charge.

EbdBqLi6TibQYYhdsdO3qUhcFAI@500x579

Puis un système de levier va appuyer fortement sur le collet et sertir ainsi l’ogive. Cette opération doit être effectuée avec une pression précise, sinon il y a risque d’avoir une ogive qui s’éjecte dans le canon et s’y coince et qui peut même faire éclater un canon de fusil.

Publié dans:Vie de Lucien |on 30 avril, 2014 |Pas de commentaires »

1924 : Pâques

75832a9b

humour-paques-le-ptt-journal-illustre-27-04-1924

Publié dans:Miscellanees |on 21 avril, 2014 |1 Commentaire »

1924 : Pâques

1924 : Pâques

(poème extrait du journal « le Petit Journal »‘ du 20 avril 1924)

augrenierdantan-centerblog

http://augrenierdantan.centerblog.net/

Publié dans:Miscellanees |on 20 avril, 2014 |Pas de commentaires »

1924 : achat de la maison

1924 : achat de la maison

(document original)

En ce 26 juin 1924 Lucien va acheter la maison située à l’angle de l’ancienne rue d’Alençon, devenue la rue du Maréchal Foch, et de la rue d’Enfer, maison qu’il occupe en tant que locataire depuis 1920.

Son intention était connue depuis janvier, pour preuve ce reçu du 15  janvier 1924, acompte sur l’achat de la maison de 12 500 francs, soit 10 857,15 euros.

acompte-acaht-maison-janvier-1924

(document original)

 

La maison est vendue par l’abbé Barabé de Mantilly et  Monsieur et Mme Martin. L’acte précise que les acquéreurs prennent l’immeuble dans l’état dans lequel il se trouve, sans aucun recours contre les anciens propriétaires.

Le prix est fixé à 18 000 francs et correspond d’après l’acte à l’intégralité du prix.

La maison comprend: 

deux caves sous terre,

au rez de chaussée: magasin, cuisine, salle à manger1924 : achat de la maison dans Vie de Lucien arrow-10x10,cour avec cabinet d’aisance, 

au premier étage: deux chambres, un cabinet, 

sur le second palier: deux chambres, 

au dessus: un grenier.

chiffre-affair-1927

(document original)

Publié dans:Vie de Lucien |on 19 avril, 2014 |Pas de commentaires »

1924 : l’Auto-Vélo

318c5d32

(document original)

 

Je n’ai pas trouvé trace de cette société.

 

En revanche en 1897  paraissait un journal comique et illustré du même nom, « L’Auto-Vélo ». Sa parution fut brève (deux ans).

auto-velo-journal-1897-b11

rebus-auto-velo-12-12-1897

Prévost Eugène (29 juin 1863 – 26 novembre 1961)

Deschamps Georges (27 mars 1877 – 13 décembre 1918)

Bouhours Emile (3 juin 1870 – 7 octobre 1953), plusieurs fois champion de France de demi-fond

Pasini, cycliste ayant participé au Grand Prix de Paris en 1897

Durand a couru à Buffalo en octobre 1897

Cissac a remporté un critérium des motocyclettes au Parc de Princes en 1901

Publié dans:Vie de Lucien |on 13 avril, 2014 |1 Commentaire »

1924 : CNEP

a6efe0a6

(document original)

Le Comptoir est fondé par décret le 7 mars 1848 en pleine effervescence révolutionnaire par le gouvernement provisoire de la Seconde République.

C’est une société appelée alors le « Comptoir d’Escompte de Paris«  (CEP) au capital1924 : CNEP dans Vie de Lucien arrow-10x10 social de 20 millions de francs, constitués pour un tiers par les associés souscripteurs, pour un tiers en obligations de la ville de Paris et pour un tiers en bons du Trésor par l’Etat.

La croissance est rapide, le capitalarrow-10x10 dans Vie de Lucien est multiplié par 4 en 20 ans.

medaille-1860.jpg

En 1853 l’établissement diversifie ses activités. Il était alors limité à l’escompte des effets de commerce. Il va maintenantarrow-10x10 pouvoir ouvrir des comptes de dépôt, louer des coffres, délivrer des bons à échéance fixe, participer à des opérations financières.

En 1860 le CEP ouvre des succursales à Shanghai et à Calcutta, puis dansarrow-10x10 les années qui suivent, à Hong Kong, Bombay et Saigon en 1862, Yokohama en 1867, Londres et Alexandrie en 1869.

1867 voit aussi l’ouverture d’une première agence en province à Nantes.

694_001

En 1889 suite à la spéculation sur le cuivre et la mort du président du CEP, Eugène Denfert-Rochereau, la banque fait faillite malgré l’injection de 100 000 000 de francs par la Banque de Francearrow-10x10.

En 1897 la banque renaît sous le nom de Comptoir National d’Escompte de Paris (CNEP) sous la présidence d’Ernest May.

Après la première guerre mondiale le Comptoir est surtout implanté dans Paris et sa proche banlieue (Oise). Suite à l’émergence de nouvelles régions industrielles le Comptoir va se déplacer et avoir ainsi 520 bureaux en 1929. Le Comptoir devient alors la 3ème banque de France.

Son développement à l’étranger se poursuit avec son implantation en Argentine, au Japon et en Amérique.

En diversifiant ses risques le comptoir va échapper au krach boursierarrow-10x10 de 1929 et rester en 1945 la troisième banque de dépôt.

812_001

A partir de 1950 le Comptoir innove en proposant des chèques « voyage », encourageant le crédit à la consommation, favorisant l’utilisation des chèques, proposant des comptes aux rendements attractifs.

En 1966 il fusionne avec la Banque Nationale pour le Commercearrow-10x10 et l’Industrie et forme la Banque Nationale de Paris. Elle devient alors la première banque française, la deuxième en Europe et la septième dans le monde.

cnep-1913.jpg

 (CNEP, Paris 1913)

(Agence Rol)

Publié dans:Vie de Lucien |on 11 avril, 2014 |1 Commentaire »

1924 : invention

e6b24791
(nouvelle invention du journal « Pêle-Mêle » du 13 avril 1924)
Publié dans:Miscellanees |on 6 avril, 2014 |Pas de commentaires »

1924 : bec Bray

1924 : bec Bray

(document original)

25 becs à vis (bec Bray) à 0,70 pièce, soit 17,50 francs (15,19 euros)

 

George Bray a débuté dans les affaires en fabriquant des becs brûleurs à gaz en 1863 dans le secteur de Woodhouse, à Leeds. Il a fait breveter un brûleur avec un embout porcelaine plus efficace et moins cher que les becs de l’époque. Il va, de plus, développer et produire des réverbères.

A partir de 1920 la société va se diversifier en produisant chauffages électriques et matériaux d’isolation.

L’invention, en 1887, des lampes à incandescence va faire grimper son chiffre d’affaire. L’entreprise va dominer le marché national avec ses lampes à huile, burettes et becs.

Deux autres usines vont alors être créées.

Les ouvrières étaient appelées « les anges de Bray ».

En 1983 la compagnie est rebaptisée « Bray Technologies plc ».

En 1988 la vieille usine fut détruite.

2010930_171229.jpg

(usine de Bray à Leeds, archives de Leeds)

Suite à des tests effectués par l’armée vers 1890 dans une chambre de casemate de 40 pieds de long sur 20 de large et 8 de haut, il est apparu qu’une lampe avec un bec Bray ne permettait pas de lire à plus de 6 pieds de la dite lampe.(un pied = 30cm)

Les becs Bray sont formés d’un disque de stéatite de 8,5 mm de diamètre et 3,5 mm d’épaisseur serti à l’extrémité d’un tube de laiton et sont percés de deux trous.

Les jets de gaz qui s’en échappent forment entre eux un angle de 45° et s’écrasent en formant une flamme en forme de papillon.

Pour l’entretenir il suffit de le brosser avec une brosse fine. Si le bec est encrassé il suffit d’enfoncer une épinglette d’un demi-centimètre dans le passage.

 

bec-bray-2.jpg

 

Pour plus de renseignement sur les becs et l’acetylène:

http://babethhistoires.unblog.fr/2012/02/07/1922-lacethylene/

Publié dans:Vie de Lucien |on 5 avril, 2014 |Pas de commentaires »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..