Archive pour octobre, 2013

1924 : P.L.M.

1924 : P.L.M.

(document original)

 

Dans la revue du « Touring Club » de juin 1924 on peut lire:

La compagnie P.L.M. propose au départ de la gare de Dijon, à 6h du 3 juillet au 7 septembre les jeudi et dimanche, un service d’auto-cars pour découvrir la Bourgogne. Le circuit,pour un prix de 45 francs, propose la visite de quelques uns des plus fameux vignobles (Chambertin, Fixin, Châteauneuf…), les plus beaux monuments de l’architecture féodale bourguignonne (Notre-Dame de Beaune et son hospice, l’église de Pouilly-en-Runois…), la traversée du pays de Sombernon, le val Suzon et la Fontaine de Jouvence… Ce circuit ne saurait être sans gouter aussi la savoureuse cuisine bourguignonne, à commencer par la potée à Pouilly. Le retour est prévu à 17 h 15 ce qui permet aux voyageurs de reprendre le train express pour Paris de 18 h 35

 1924 : P.L.M. dans Miscellanees 727_001-300x189

 (Gare de Dijon vers 1900, image trouvée sur le net)

Publié dans:Miscellanees |on 27 octobre, 2013 |2 Commentaires »

1924 : Técalémit

1924 : Técalémit

(document original)

La compagnie Técalémit a été fondée en mai 1922 par Emile Puiquerez (Compagnie Suisse Thecla) et Joseph Christe.

Emile Puiquerez avait inventé le graissage sous pression avec agrafes accouplement par simple accrochage

Joseph Christe possède les accords de diffusion pour l’Europe de la compagnie americaine Alemite, compagnie qui a créé un pistolet graisseur à vis en 1916 en Amerique.

Le bouchon graisseur permet le graissage de toutes les pièces du moteur d’avion, voiture ou machine outil avec pompe à graisse manuelle.

tecelemit-anime.gif

De la pompe à graisser à tuyau flexible et agrafes à accrochage l’entreprise va passer à la pompe à tuyau rigide et agrafes articulées, puis au graissage LUB et ZERK et enfin au système «Hydraulic».

Son utilisation:

  • permet à l’utilisateur de ne pas toucher à l’huile

  • met les zones à graisser à l’abri d’impuretés

  • permet la lubrification de points éloignés ou surélevés par ajout de tubes raccords

  • évite la perdition de graisse

  • la pompe n’est utilisée que pour introduire de l’huile neuve

http://www.graisseur.fr/franc/g_bille.php

L’entreprise existe toujours et produit des tubes et des tuyaux souples, flexibles, pour système hydraulique en Bretagne.

http://www.tecalemit.fr/index.php/historique-de-la-marque

tecalemit-11-1924-tres-sport.jpg

(extrait de « Très Sport » de novembre 1924)

Publié dans:Vie de Lucien |on 23 octobre, 2013 |2 Commentaires »

1924 : exercices physiques (fin)

Image du Blog babethhistoires.centerblog.net

Image du Blog babethhistoires.centerblog.net

Publié dans:Miscellanees |on 20 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

1924 : divagation des chiens

1924 : divagation des chiens

(extrait du journal « Ouest-Eclair » de juin 1924)

 

« La loi enjoint aux propriétaires de tenir attachés, enchainés, enfermés, les animaux dangereux qu’ils possèdent, de manière qu’ils ne puissent causer aucun accident aux personnes ou aux animaux domestiques. Les maires peuvent prendre toutes les mesures propres à empêcher la divagation des chiens; ils peuvent ordonner qu’ils seront tenus en laisse et muselés; que les chiens errants et tous ceux qui seraient trouvés dans les champs ou sur la voie publique (en vue de salubrité et de propreté) non munis d’un collier indiquant le nom de leur maître seront conduits à la fourrière et abbattus dans un délai de 48 heures s’ils n’ont pas été réclamés. »

 

divaguation-loi-1922.jpg

La prise en charge des accidents suite aux animaux errants a été confiée à l’autorité municipale depuis la loi du 24 août 1790.

C’est à partir d’un arrêté du 5 août 1841 que tout chien circulant sur la voie publique devra porter un collier indiquant le nom de son propriétaire.

1924 : divagation des chiens dans Miscellanees fouriere-1932 

mise en fourrière d’un chien, Paris, 1934

 

La loi du 2 juillet 1858 dit que ceux qui exercent des mauvais traitements publiquement et abusivement envers les animaux domestiques sont punissables d’une peine de prison de 1 à 5 jours et d’une amende de 5 à 15 francs.

Publié dans:Miscellanees |on 19 octobre, 2013 |3 Commentaires »

1924 : taxe sur les chiens

1924 : taxe sur les chiens

(document original)

Lucien a payé une taxe de 3 francs, soit 2,60 euros, pour un chien.

A partir du 1er janvier 1856 est établie, dans toutes les communes et à leur profit, une taxe sur les chiens. Les tarifs sont statués par le Préfet. Ils pourront être révisés à la fin de chaque période de trois ans.

A partir du 1 janvier 1921 cette taxe sera fixée par le Conseil Municipal. Elle sera, de plus, adaptée à la taille de la commune et à la qualification du chien. Il existe, en 1921, 3 catégories de chiens.


  1. les chiens d’agrément taxés le plus fort, par exemple 20 francs au maximum dans les villes de moins de 50 000 habitants

  2. les chiens de chasse taxés à 10 francs au maximum

  3. les chiens servant à la garde des troupeaux, habitations, magasins, ateliers, taxés à 5 francs au maximum.

  taxe-sur-chien-10-03-1921.jpg

(extrait du journal « Ouest-Eclair » du 10 mars 1921)

Les chiens servant de guide d’aveugle seront exemptés de toute taxe ainsi que ceux appartenant à des mutilés de guerre d’au moins 80% d’invalidité.

Les chiens appartenant à deux catégories seront automatiquement rattachés à la catégorie la plus haute.

En 1907 on comptait 2 690 000 chiens concernés par la taxe municipale en France.

Tout chien doit être déclaré au 15 janvier. Mais tout chiot allaitant sa mère au 1er janvier ne sera pas taxé avant l’année suivante.

En cas de déclaration incomplète ou erronée le fraudeur devra payer le double de la taxe.

Cette taxe sera supprimée en 1971.

1924 : taxe sur les chiens dans Vie de Lucien expo-caninie-rol-1912 (agence Rol, exposition canine de 1912)

Publié dans:Vie de Lucien |on 13 octobre, 2013 |2 Commentaires »

1924 : exercices physiques (suite)

1924 : exercices physiques (suite) dans Miscellanees 05fc2caeexplication-6-7 dans Miscellanees(extrait du journal « l’Ouest-Eclair » du 7 août 1924)

Publié dans:Miscellanees |on 7 octobre, 2013 |1 Commentaire »

1924 : thermomanomètre

1924 : thermomanomètre
(document original)

 Dans le journal « La Lanterne » du 14 octobre 1923, suite à l’Exposition Automobile, les journalistes vantent les mérites de cet établissement, «L’Immédiat». Celui-ci, qui en plus d’être connu pour son ciment d’une supériorité indiscutable pour la réparation des chambres à air et des bandages, fournit aussi des bouchons de valves «Bloc-fuit», un réducteur de lumière «Stop-light» mais aussi le thermomanomètre pour bouchon de radiateur.

Pour éviter les risques d’explosion des chaudières il faut que le niveau de l’eau ne s’abaisse pas en dessous de la ligne de chauffe, éviter l’accumulation de pierres résultant des sels de l’eau mais surtout éviter la surchauffe par création d’une quantité de vapeur plus grande que celle dépensée. Pour cela le thermomanomètre est le moyen de sureté.

Le thermomanomètre présente d’un coté la température jusqu’à 200° et de l’autre la pression atmosphérique. Pour cela on introduit dans la machine un tube de fer. L’espace compris entre le thermomètre et l’enveloppe est rempli de limaille de cuivre.

1924 : thermomanomètre dans Vie de Lucien mesures

(échelle de mesure de Monsieur Collardeau en 1827)

 

Suite à l’ordonnance du 22 juillet 1893 les chaudières des locomotives à vapeur devront être munies d’un thermomanomètre. De plus les indications de cet instrument devront être facilement lisibles et placées à la vue vue du chauffeur.

On le retrouve dans les autoclaves pour stériliser les aliments, sur les navires, dès qu’une machine fonctionne à la vapeur.

thermomanometre dans Vie de Lucien

(publicité trouvée dans le journal « Très Sport » de août 1924)

 

Publié dans:Vie de Lucien |on 4 octobre, 2013 |1 Commentaire »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..