Archive pour la catégorie 'Chansons'

1925 : chant « A l’An Nouveau »

1925 : chant "l'An Nouveau"

(extrait du journal « l’Ouest Eclair » du 1er  janvier 1925)

Publié dans:Chansons |on 3 janvier, 2015 |5 Commentaires »

1923 : minuit chrétien

1923 : minuit chrétien

(extrait du « Petit journal illustré » du 23 décemnbre 1923)

Ce cantique de Noël a été écrit par Placide Cappeau, négociant en vins, vers 1843 et mis en musique par Adolphe Adam (1803-1856) en 1847.

 

Extrait:

Minuit Chrétien, c’est l’heure solennelle

Où l’homme Dieu descendit jusqu’à nous

Pour effacer la tache originelle

Et de son Père arrêter le courroux.

Le monde entier tressaille d’espérance

A cette nuit qui lui donne un Sauveur.

Peuple, à genoux attends ta délivrance,

Noël! Noël! Voici le Rédempteur,

Noël! Noël! Voici le Rédempteur.

(choeur)

Peuple, à genoux attends ta délivrance,

Noël! Noël! Voici le Rédempteur,

Noël! Noël! Voici le Rédempteur.

Pour écouter:

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/musique_78trs/accueil.htm

220PX-~2.jpg

Publié dans:Chansons |on 24 décembre, 2012 |5 Commentaires »

Poème chanté : « Les coureux »

Image du Blog babethhistoires.centerblog.net

  (extrait de « La Pédale »)
Publié dans:Chansons |on 21 février, 2012 |2 Commentaires »

1905 : chanson « Vous êtes jolie ! »

vousetessijolie1.jpg

(document original)

 

C’est la dernière chanson que Lucien a retranscrite dans son cahier.

La chanson  « Vous êtes jolie ! » a été créée par Paul Lucien Delmet (1862-1904) et Leon Suès.

.voustesjolie2.jpg
Anna Thibaud, de son vrai nom Marie-Louise Thibaudot, est une chanteuse française de la fin du XIXème siècle, née à Saint-Aubin en 1861, décédée à Paris en 1936.

Diseuse, elle fut la créatrice féminine de nombreuses chansons. Elle connut un très grand succès jusqu’en 1914, et elle est encore présente sur le programme du Palace au début des années 1930, à plus de 70 ans.

Vous êtes si jolie

Oh mon bel ange blond

Que mon amour pour vous et un amour profond

Que jamais l’on oublie

Pour vous plaire la mort ne me serait qu’un jeu

Je deviendrais informe et je renierais Dieu

Vous êtes si jolie

 

 

 

 

Vous pouvez entendre cet air en allant sur le site québecquois :

 

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/musique_78trs/accueil.htm

Publié dans:Chansons |on 3 juin, 2011 |Pas de commentaires »

1905 : chanson « Le violon brisé »

leviolonbris7041909.jpg

(document original)

« Le violon brisé » est un chant se référant à la Commune de Paris. La chanson date de 1885 sur des paroles de René St Prest et de C.Christian et une musique de Victor Herpin. Le chant exalte le sentiment patriotique aprés l’écrasement de la Commune et la perte de l’Alsace Lorraine.

 La première interprète fut Amiati à la Scala en 1885:

amiativiolonbrise.png

Elle est née Maria-Theresa Abbiate en 1885 à Turin en Italie.

Elle fut l’interprète privilégiée de chansons revenchardes, après la défaite de 1870, de Gaston Villemer et de Lucien Delormel telles que « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » et « Une tombe dans les blés ».

 

 

Le violon brisé

1er couplet

Sur la route poudreuse et blanche

Ou vos drapeaux ne passent plus

Un vieillard va chaque dimanche

Rever seul au pays perdu

Parfois de sa lèvre pâle

Monte une plainte vers les cieux

C’est le regret des jours joyeux

Et c’est l’histoire de sa vie

Refrain

Ils ont brisé mon violon

Parce-que j’ai l’âme française

Et que sans peur aux échos du vallon

J’ai fait chanter la Marseillaise

2ème couplet

J’ai voulu savoir cette histoire

Il me la conte en pleurant

Gardez la bien dans votre mémoire

C’est celle d’un coeur simple et grand

Un soir me dit il sous les chênes

Je faisais danser les enfants

Quand les ennemis triomphant

Jetterent l’effroi dans nos plaines

 

Publié dans:Chansons |on 3 juin, 2011 |Pas de commentaires »

1905 : chanson « Amour d’avril »

dessinavril1907lamourdavril.jpg

(document original)

 

Amour d’avril

1er Couplet

Avril reverdit les buissons

Déjà voici les papillons

Et les oiseux joyeux

Et chantent l’hymne des amoureux

Que le vous redise tout bas

Combien je vous trouve jolie

C’est le doux moment des folies

Allons commencer nos ébats

Refrain

Allons tous les deux

Lutiner sous les branches

De marguerites blanches

Je veux parer vos cheveux

L’amour fait son nid

Parmi les fleurs écloses

Un ange vous sourit

C’est Avril avec doux rose

Publié dans:Chansons |on 2 juin, 2011 |1 Commentaire »

1905 : chanson « Viens Poupoule »

vienspoupoule3mai1907.jpg

(document original)

Le tube de cette époque fut certainement « Viens Poupoule » .

Cette chanson créée en 1902 par Felix Mayol (1872 -1941) fit le tour du monde. Félix Mayol fut aussi le créateur de « La Pimpolaise », « La cabane bambou ». Originaire de Toulon il y fit construire un théatre où se produisirent des grands noms de l’entre-deux-guerres : Raimu, Mistinguett, Maurice Chevalier.

 Les paroles sont de Alexandre Trébitsch, la musique de Adolph Spahn.

 

(5)

Les jeunes mariés trés amoureux

Viennent de rentrer chez eux

Dans leur gentil petit entresol

Ils s’écrient enfin seul

Madam se mit vite à ranger

Sa petite fleur d’oranger

Pendant que monsieur bien tendrement

Dit amoureusement

D’s'épancher

Montrant la chambre à coucher

Viens Poupoule (bis) viens

Les verrous sont tirer

On pourra se détirrer Ah

Viens Poupoule (bis) viens

Viens chanter mon coco

La chanson des bécots

 

www.chansons-net.com

www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

Publié dans:Chansons |on 31 mai, 2011 |5 Commentaires »

1905 : chanson « Le Quartier Latin »

lequartierlatin.jpg

(document original)

 

George Gershwin disait :

« Il n’y a que deux sujets de chanson possibles : l’amour et Paris ».

 Les deux seules références, que j’ai retrouvées en chanson, à l’époque de Lucien, sur le Quartier Latin sont dans un recueil de chansons paillardes de 1911 :

Anthologie Hospitalière et Latinesque : chansons de salle de garde anciennes et nouvelles entre-lardées de chansons du Quartier Latin, fables et sonnets.

Réunies par Courtepaille en 1911 – 1913.

Sous les titres :

« Le vieux Quartier Latin »

« La grisette du Quartier Latin »

 ….

 

(5)

Et maintenant sous l’étoile qui brille

Au ciel de lit d’un imberbe savant

J’ai bien souvent délaissé mon aiguille

J’ai vécu pauvre mais toujours bon enfant

Vive le vin l’amour et le tapage

Les gais soupers durant jusqu’au matin

Plus d’un pour moi a mis ces livres en gage

On sait aimer dans le quartier latin

(6)

Vous qui vivez sur les bancs d’école

Oh mes amis le jour où je mourrai

Si vous m’aimez donnez votre parole

Qu’au Montparnasse un jour je dormirai

Pour qu’en été l’écho du cimetière

Tous les lundis m’apporte le matin

Les derniers bruits venant de la chaumière

Enterrez-moi dans le quartier latin

 

 

Cette chanson fait référence à des femmes de l’époque que l’on appelait les grisettes, jeunes filles définies au 19eme siècle comme:

« Jeune fille de petite condition, coquette et galante qui suivait  ou accompagnait un étudiant. Elle était ainsi nommée parce-qu’autrefois les filles de petite condition portaient une casaque grise appellée grisette ».
Si vous désirez en apprendre plus sur ces jeunes filles :

 

http://nos-facs-de-droit.over-blog.com/article-humour-pensees-citations-slogans-et-idees-re-ues-sur-le-droit-la-justice-et-les-universites-12-la-grisette-du-quartier-latin-60348405.html

Publié dans:Chansons |on 30 mai, 2011 |Pas de commentaires »

1905 : chanson « La voix des chênes »

lavoixdeschenes.jpg

(document original)

La musique de cette chanson fut composée par Gustave Goublier chef d’orchestre et compositeur né en 1865 à Paris et décédé en 1926. Il fut chef d’orchestre au Parisiana, à l’Eldorado et aux Folies Bergères.Les paroles sont de Francisque et Stephane Borel.

En 1905 l’interprète de cette chanson était Noté.

not.jpg

Les chênes évoqués ici sont ceux de l’Alsace-Lorraine, provinces perdues depuis 1870, et dont le souvenir appelait immanquablement la revanche.

 


Refrain :


Si vous rêvez d’amour

Dans la forêt prochaine

Ecoutez au déclin du jour

La voix des chênes

Elle vous parlera d’amour ( bis )

La douce voix ( bis ) des chênes


Final


Lorrain la liberté

Plane à travers vos plaines

Ecoutez dans l’obscurité

La voix des chênes

Elle chante la liberté

L’immense voix ( bis) des chênes

Pour entendre cette chanson cliquez sur le lien ci-dessous d’un site québecquois : archives de la chanson Française

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/musique_78trs/accueil.htm

Publié dans:Chansons |on 29 mai, 2011 |Pas de commentaires »

1905 : chanson « Pierrot »

pierrot.jpg

(document original)

Pierrot

(1)

Je suis Pierrot et Pierrot je me nomme

Fils de Pierrot et de Jeanne Mollot

J’étais gamin et maintenant je suis homme

J’ai une femme un enfant au berceau

Je suis heureux j’ai trouvé sur la terre

Un chérubin enfant pur et joyeux

Un chérubin qui ne cherche qu’à faire

Tra la la tra la la la

Un chérubin qui ne cherche qu’à faire

Tra la la la la la la

(2)

Le lendemain de notre mariage

Brulant d’amour j’ai voulu l’embrasser

Son coeur alors se couvrit de nuages

Attend dit-elle attend plus désiré

Attend ce soir quand la valse légère

Serat fini je te dirait tout bas

Ah mon Pierrot qu’il me tarde de faire

Tra la la Ah mon Pierrot qu’il me tarde

Tra la la la la la la

Publié dans:Chansons |on 28 mai, 2011 |1 Commentaire »
12

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..