1925 : Société des Moteurs Salmson

1925 : Société des Moteurs Salmson

(document original)

Les premières traces de la société apparaissent vers 1890. Emile Salmson produit dans un atelier parisien des pompes et des machines à vapeur. Il développe ensuite les moteurs d’avion.

En 1909, suite à sa rencontre avec les ingénieurs Canton et Unné, il va fabriquer un moteur sous leur nom le « Canton-Unné », à sept cylindres en étoile monté sur des avions Breguet et Voisin.

La société des moteurs Salmson est créée en 1913.

Fin 1915 le premier aéroplane vole sous la marque Salmson.

Durant la première guerre mondiale la société fabrique des moteurs d’avions (biplans Sal 2A2), qui assureront les premières liaisons aéropostales, des magnétos, des machines outils et des machines à bois.

A partir de 1919 elle se lance dans la fabrication des voitures. Tout d’abord des cyclescars, le GN issu d’un brevet anglais équipé d’un moteur Emile Petit, puis des voitures à double arbre à cames en tête (2ACT).

La marque à la Croix de Saint-André va d’abord se placer sur le secteur des voitures de course puis s’orienter vers les voitures de grand tourisme et même de luxe.

A partir de 1921 les cyclescars Salmson de type AL avec moteur à double arbre à cames en tête remporteront de nombreux prix: Bol d’Or automobile en 1923, les 24 heures du Mans en 1926, 1927 et 1928 et les 200 miles de Brooklands en 1922, 1923, 1924 et 1925.

cyclecar-salmson-concours-endurance-10-1922

(concours d’endurance 1922, agence Roll)

 

La crise de 1929, l’augmentation du coût du travail, les bombardements de 1942 sur les usines Renault de Boulogne-Billancourt et la concurence de la Citroën Traction Avant, rendent la situation financière difficile.

DSCN6364.jpg

(photo personnelle)

A partir de 1950 la société allie des voitures à propulsion moderne, complexe à des techniques dépassées ainsi qu’à des caisses trop lourdes avec des armatures en bois.

De la S-4 quatre cylindres à 1300 cc produite à 3456 exemplaires jusqu’en 1932 la firme descendra en  1955 à 3 exemplaires de la 2300 S Cabriolet.

En 1956 l’avion le Super-Phrygane  est le dernier avion de la firme.

La société disparaîtra en 1957.

article_8960_10543

Quelques liens:

 

http://www.amicale-salmson.org/?page=accueil&father=

 

http://www.automania.be/fr/auto/salmson-france/salmson-historiques/salmson-story-

Publié dans : Vie de Lucien |le 27 mai, 2015 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 29 mai, 2015 à 10:27 010446g écrit:

    comme quoi ce n’est pas d’hier que des usines ferment leurs portes.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Rouges et granuleux

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..