1925 : bougies Gilardoni

1925 : bougies Gilardoni

(document original)

Les tuileries Gilardoni ont été fondées par deux frères, François-Xavier et Thiebaut-Joseph, en 1834. Leurs travaux aboutiront à l’invention de la première tuile à emboîtement, brevetée en 1841. Le fils de François-Xavier crée sa propre tuilerie à Choisy-le-Roi, développe la production de céramique d’ornement et obtient même une médaille d’or en 1900.

A 490959

La société se lancera dans la bougie en 1916.

La bougie est insensible aux vibrations et doit supporter sans se briser les différentes températures.

Sa composition comporte une douzaine d’éléments dont l’acier, le nickel, le cuivre rouge, le laiton, l’aluminium, et la stéatite. La stéatite est une roche tendre qui possède une capacité calorifique élevée.

Montage-bougies-12.jpg

Les bougies subissent d’importants contrôles. Des essais sont entrepris sur l’étanchéité sous pression d’air de 30kg/cm2, l’étincelle à l’air libre et sous pression, et la résistance dialectrique.

Elles sont utilisées par les plus grandes marques: Almicar touriste, Buick, Delage, Delahaye, Talbot, Terrot, Peugeot mais aussi des marques moins connues comme Hotchkiss, Echard, Brasier…

La bougie est retrouvée dans les plus grandes épreuves: le Bol d’Or, le Grand Prix de l’U.M.F., le Meeting de Boulogne, le Circuit des Routes Pavées, le Circuit de la Côte de Gaillon…

 gilardoni-pub-1

Publié dans : Vie de Lucien |le 15 janvier, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..