1924 : voitures d’enfant

1945a324

(document original)

Lucien a vendu, le 4 mars 1924, une voiture d’enfant à Monsieur Paul Claudin, de Saint-Mars, au prix de 180 francs, soit 156,34 euros.

voiture-enfant-03-1924

 (extrait du registre pour inscription des ventes et objets de luxe)

Dans son livre, « Des soins hygiéniques à donner aux enfants du premier âge » paru en 1881, Jean-Charles Chamoüin parle ainsi des voitures d’enfants:

« …elles sont très agréables pour les parents ou les domestiques chargés de promener l’enfant; mais elles ont de graves inconvénients pour lui, au moins les premiers mois. Pour le nouveau-né c’est un réel danger: son cerveau est encore si mou et si fragile qu’il faut redouter les cahotements et les soubresauts de cette petite voiture roulant sur un pavé inégal. Qui sait si la méningite, cette cruelle maladie, l’effroi de toutes les familles, ne résulte pas quelques fois de ces secousses violentes?

Tous les médecins condamnent l’emploi de ces voitures pendant les premiers mois. »

Voici les propos d’une mère:

« …Les bras d’une mère sont toujours assez forts pour porter son enfant; la chaleur de son corps est plus douce pour le petit être que toute autre chaleur, et lorsque l’enfant manifeste ses premières joies, il a besoin, pour ainsi dire, d’y être encouragé par les caresses de celle qui le fait doucement sauter dans ses bras. »

Jean-Charles Chamoüin poursuit:

« …je proscris rigoureusement ces petites voitures en hiver parce que l’enfant peut s’y refroidir… »

B_422186101_pe_farfl1998_5_179_0340a_z.jpg

Publié dans : Vie de Lucien |le 7 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..