1924 : radiateur Chausson

1924 : radiateur Chausson
 
(document original)

Alfred Bénard

Vend

Amortisseurs SNUBBERS

Avertisseurs KLAXON

Radiateur CHAUSSON

 

Après avoir fondé seul en 1904 une usine de chaudronnerie, Gaston Chausson (1876-1959) s’associe à son frère Jules en 1907 pour fonder l’entreprise Chausson Frères à Asnières-sur-Seine.

Celle-ci fabrique des radiateurs à nid d’abeilles, à tubes et à aillettes mais aussi capot, ailes et calandres, des carrosseries pour Chenard et Walker, des réfrigérateurs.

Dans ses usines différents métiers se côtoient: menuisiers, tôliers, peintres, tourneurs, ajusteurs, soudeurs, tourneurs.

 usine d'asnieres

L’usine Chausson collabore avec l’armée et l’aviation pendant la première guerre mondiale, concevant le radiateur de l’avion « Spad » sur une idée de Guynemer. Chausson s’approprie comme emblème les ailes de la redoutable Escadrille des Cigognes.

9740921952_7fb42139b0_m.jpg

Lors de la crise économique des années 1930 Chausson acquiert des usines concurrentes et diversifie ses activités notamment dans le domaine de la carrosserie.

L’entreprise a été un acteur important de la construction automobile mais aussi des autocars à partir de 1942. Elle sortira alors le tout premier autocar avec un nez de cochon, emblème de la marque.

 

 

Chausson.jpg

Elle assurera l’assemblage de véhicules utilitaires: l’Estafette ou le Trafic pour Renault, le J7 pour Peugeot, le C35 pour Citroën.

Dans les années 1950 elle fournira pour la RATP des centaines d’autobus pour Paris et sa banlieue.

Pendant les années 1970 la Société, forte de 15 000 salariés, est implantée à Gennevilliers (depuis 1935), Reims, Meudon, Creil, Laval.

Après plusieurs plans sociaux démarrés en 1990 la Société cessera son activité en 2000.

pub-chausson-aeronautique-01-1929.jpg

« L’Aéronautique » de janvier 1929

Publié dans : Vie de Lucien |le 19 décembre, 2013 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 20 décembre, 2013 à 17:33 jijimagiccinqsept écrit:

    Bonjour Babeth,

    Encore une usine emblématique qui n’aura pas dépassé le XXIème siècle, à croire qu’en France, nous ne soyons devenus définitivement qu’inaptes à sauvegarder toute industrie !!!

    Gaston Chausson : un homme qui a su s’adapter aux conjonctures, et je m’incline respectueusement devant sa mémoire…

    Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  2. le 23 décembre, 2013 à 9:55 achillehil écrit:

    Je me souviens de cet autocar.
    Une belle entreprise
    Bisous et bon Noël

    Répondre

  3. le 23 décembre, 2013 à 10:02 tiot écrit:

    salut
    mon beau-père a travaillé pour chausson à Nantes
    bonne journée

    Répondre

  4. le 4 juillet, 2015 à 20:52 Pautel écrit:

    Bonjour.
    J’ai été un des derniers de ceux que l’on surnommaient les « bébés Chausson »(sorti de l’école Chausson en 69).
    Plus de 20 ans dans cette usine pour finir avalé par Valeo.
    Et un vrai crèvecoeur de me promener maintenant rue Malakoff.
    Bonne soirée

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..