Archive pour le 19 janvier, 2013

1923 : chaux

1923 : chaux

(document original)

Lucien a dû faire des travaux dans sa maison et a donc acheté des sacs de sable mais aussi de chaux à 5,75 francs.

 

La chaux est connu depuis l’antiquité.

Il existe différents types de chaux:

La chaux vive est obtenue par calcination du calcaire, principalement de l’oxyde de calcium. Elle peut être blanche, grise ou rosée. Elle est principalement utilisée dans l’industrie et l’agriculture. Elle permet de détruire les matières organiques riches en eau.

La chaux vive associée à de l’eau va s’échauffer, crépiter puis foisonner. Réduite en poudre elle va constituer la chaux éteinte ou aérienne ou portlandite. Elle est utilisée dans la maçonnerie pour réaliser des mortiers, des enduits et des badigeons sur les murs. Elle protège les arbres fruitiers ou lutte contre la putréfaction des cadavres en cas d’épidémie.

En cuisant le calcaire qui contient un pourcentage de 10 à 15% d’argile on obtient une chaux hydraulique.

Dans le journal « Les Travaux de l’Amateur » de décembre 1924 on peut trouver la composition d’un badigeon pour mur:

Préparer du lait de chaux en versant 125 litres d’eau chaude sur 15 kilos de chaux vive, y ajouter un mélange fait de 5 à 6 poignées de sel gris fondu dans 7 à 8 litres d’eau, laisser bouillir !

Quand la chaux est éteinte on ajoute un mélange fait de 1,5 kilo d’amidon, 500 grammes de colle et 1 kilo de blanc d’Espagne.

On obtient une peinture qui adhère bien !

Publié dans:Vie de Lucien |on 19 janvier, 2013 |2 Commentaires »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..