1923 : extincteur

1923 : extincteur

(document original)

Lucien a acheté à la Société « Auto-Vélo » un extincteur d’une valeur de 123,50 francs, soit 122,60 euros.

On pourrait définir un extincteur portatif ainsi: « dispositif utilisé pour éteindre ou contrôler un petit feu.»

Le premier brevet fut déposé par le Capitaine George William Manby (1765-1864) en 1813. Il s’agissait d’un cylindre de cuivre contenant trois gallons d’eau et d’une solution de carbonate de potassium. L’eau sous pression passait par un tube étroit dirigé vers le foyer du feu.

En 1877 apparaît le premier extincteur instantané d’incendie produit par une firme française, la société Girard.

1887-488-2.jpg

En 1889 l’extincteur de Monsieur de Mauclerc obtient de nombreuses médailles. Il utilise la pression de l’acide carbonique, obtenu au préalable par dissolution de bicarbonate de soude dans l’eau, pour lancer un jet d’eau chargé de ce gaz à plus de 10 mètres.

A partir de 1910 avec l’arrivée des voitures se pose le problème d’éteindre les feux dûs aux huiles, essences et pétroles. Outre la solution de jeter de la terre, du sable ou de la sciure mouillée, quand cela ne suffit plus il existe alors un extincteur « mousse » ou « le parfait » qui projette sur le foyer de l’incendie une mousse faite d’eau et d’extrait de bois de réglisse.

Son utilisation est simple: il suffit de le renverser, la mousse produite représente 6 fois le volume de l’extincteur, et forme sur le liquide en feu une couche isolante empêchant le contact avec l’oxygène. Pour arrêter l’extincteur il suffit de le retourner.

En 1913 l’entreprise « Theo », à Levallois-Perret, va produire le premier extincteur à poudre composé de bicarbonate de soude et de tungstate de soude.

En 1935 apparaissent les extincteurs à sec. L’acide carbonique est emmagasiné sous forme liquide dans des bouteilles métalliques épaisses et il est envoyé dans une buse qui le gazéfie. Il possède même une corne d’émission, une soupape de sécurité et une poignée. De plus le modèle est antigel.

La pression du gaz assure l’émission à une grande vitesse et diminue de façon considérable la température du foyer.

la-nature-1935-2.jpg

(modèle de 1935)

Deux modèles de forme originale de 1928 et 1930:

1923 : extincteur dans Vie de Lucien h

 

Publié dans : Vie de Lucien |le 8 décembre, 2012 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 8 décembre, 2012 à 18:14 jijimagiccinqsept écrit:

    « Re » Babeth,

    Passionnant cet article !!!

    Les extincteurs actuels, sauf erreur de ma part fonctionnent toujours selon les mêmes principes… A part celui à poudre (de moins en moins utilisé) qui a dû être inventé ensuite ?

    Bisous,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  2. le 9 décembre, 2012 à 7:53 patriarch écrit:

    Je me souviens du dernier, les autres m’étaient inconnus
    Bon dimanche Bises

    Répondre

  3. le 9 décembre, 2012 à 17:01 Henri écrit:

    Excellent historique de l’extincteur. Bien sûr, je ne connais que le dernier. On devrait avoir un modèle auto chez soi, mais qui y pense ? Pas moi. Amitiés. dinosaure80.

    Répondre

  4. le 10 décembre, 2012 à 10:21 didier écrit:

    Merci pour ce petit cours
    Bonne semaine Babeth

    Répondre

  5. le 11 décembre, 2012 à 12:35 ALAIN écrit:

    Mon fils en a fait son métier dans la vente !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  6. le 4 janvier, 2016 à 18:51 matou écrit:

    merci très intérésent

    Répondre

    • le 4 janvier, 2016 à 18:52 matou écrit:

      merci

      Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..