1923 : Magondeaux

1923 : Magondeaux

(document original)

Roger Puiffe de Magondeaux est né en 1883 dans le Périgord. Doué pour les affaires il émigre en 1904 aux Etats Unis où il crée une société de taxis puis d’import-export. Il revient en France en 1912.

L’acétylène est alors l’éclairage des automobiles. Mais ce système fort instable est dangereux. Le mélange sous pression produit par l’eau et le carbure peut devenir explosif.

Il a alors l’idée d’emprisonner l’acétylène sous pression dans une bouteille d’acier rechargeable remplie d’une fibre végétale imperméable et imputrescible le kapok, impregné d’acétone, qui dissout l’acétylène et le rend inexplosif. Son système va se développer durant la première guerre mondiale.

A partir de 1922 il crée la société Magondeaux, avec 50 succursales. Ses usines seront à Pont-Marly, Baccarat, Aubervilliers, Décines.

bouteille-Magondeaux-ouest-eclair-1922.jpg

(publicité trouvée dans le journal « Ouest-Eclair » en 1922)

A partir de 1931 le code de la route impose aux voitures un feu de croisement, Magondeaux va alors inventer des lampes à acétylène à haut débit et bas débit.

Mais à partir des années 30 la lampe électrique va supplanter la lampe à acétylène qui ne survivra que dans les éclairages publics, ferroviaires et militaires.

Durant la guerre de 40 l’entreprise fabriquera filtres et masques à gaz. Elle disparaîtra en 1948.

action-Magondeaux-1922.jpg

 (trouvé sur le net)

En complément sur les lampes à acétylène:

http://babethhistoires.unblog.fr/2012/02/07/1922-lacethylene/

Publié dans : Vie de Lucien |le 29 septembre, 2012 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 30 septembre, 2012 à 7:09 patriarch écrit:

    Je n’ai pas connu. Avec le gazogène, oui… Belle journée avec bises

    Répondre

  2. le 1 octobre, 2012 à 9:11 biarnes écrit:

    Bonjour
    Je me rappelle des lampes. J’étais petite mon grand-père en avait dans son atelier mais tu vois j’ignorais son origine.
    Merci pour la découverte
    Bonne journée
    Marie-Pierre

    Dernière publication sur LE KIOSQUE DES MOTS : INFIDELES ?

    Répondre

  3. le 1 octobre, 2012 à 11:42 ALAIN écrit:

    Les mineurs utilisaient ces lampes sur leur casque !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  4. le 1 octobre, 2012 à 12:13 Bea écrit:

    BOnjour Babeth
    un article fort intéressant !!
    j’ai fait ton soufflé ce week end, nous nous sommes régalés ;-)
    bisous et bonne semaine à toi
    Béa

    Répondre

  5. le 1 octobre, 2012 à 19:57 Henri écrit:

    J’ai connu l’acétylène dans ma prime jeunesse. C’était plutôt comme lampe manuelle. Une lampe de vélo subsistait au grenier. Des gamins (pas moi) mettait de l’acétylène avec de l’eau dans une bouteille qu’ils jetaient dans l’eau. Elle explosait et des poissons remontaient à la surface. Souvenirs, souvenirs… Amitiés. Henri

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..