1923 : 15 août

1923 : 15 août

(extrait du livre de compte de Lucien)

(document original)

Pour un commerçant indépendant comme Lucien il n’existe pas à l’époque de dimanches ou jours fériés. En ce 15 août 1923, fête de l’Assomption, Lucien va vendre:

1 litre d’essence à 1,65 francs, 120 douilles à 2,40 francs, 1 chambre à air pour 10 francs, 1 tube de dissolution pour 0,75 francs, 1 plaque d’identité à 3 francs

Il va aussi faire diverses réparations pour une somme totale de 12 francs.

Son chiffre d’affaire en ce jour du 15 août fut de 147,40 francs, soit 146,31 euros.

La plaque d’identité, vendue 3 francs par Lucien, est obligatoire pour tout vélo ou motocyclette depuis la loi du 13 avril 1898.

« Chaque vélocipède doit porter autant de plaques qu’il comporte de places ».

La plaque fixée sur le tube de direction doit comporter le nom, le prénom, et depuis la loi du 24 février 1900, l’adresse du possesseur du vélocipède.

plaques.jpg

(extrait d’une notice éditée en 1902 par le Ministère des Finances sur les obligations des possesseurs de vélocipèdes)

A partir d’une loi du 30 janvier 1907 une nouvelle plaque sera exigée pour un coût de 3 francs pour les vélocipèdes et de 12 francs pour les motocyclettes. Cette plaque peut être achetée chez les principaux débitants de tabacs et auprès de l’administration des contributions indirectes. Cette plaque est renouvelable tous les ans et frappée par l’administration des monnaies.

P1110619.jpg

(image trouvée sur le site de www.tontonvelo.com)

Publié dans : Vie de Lucien |le 15 août, 2012 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 15 août, 2012 à 17:57 jijimagiccinqsept écrit:

    Bonjour Babeth,

    Je sais que cette plaque était obligatoire en 1972 pour les mobylettes, car j’avais été contrôlé par la maréchaussée qui m’avait obligé à en acheter une.
    Je ne sais pas, par contre, si elle est toujours obligatoire (je ne pense pas ?) depuis qu’on a imposé les plaques d’immatriculations sur tous les deux-roues à moteur…

    Merci en tout cas pour ce partage !!!

    Bonne soirée,

    Jean-Jacques.

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  2. le 16 août, 2012 à 7:06 patriarch écrit:

    Je m’en souviens… placée sous la selle ou le guidon…. Belle journée Bises

    Répondre

  3. le 16 août, 2012 à 19:40 didier écrit:

    Ca j’ai connu ça! le vélo de ma mère avait une plaque comme ça! elle se l’avait fait voler(son vélo) par les allemands pendant la guerre et l’avait retrouvé dans un champs.D’ailleurs j’ai appris à faire du vélo sur lui!oh!lala! c’est loi tout ça !
    Bonne soirée Babeth

    Répondre

  4. le 19 août, 2012 à 14:57 caloulaframboiz écrit:

    très beaux objets, ces plaques!!!!!

    Dernière publication sur Carnet de route de Caloulaframboiz : Les vieux, ce n'était pas original ...

    Répondre

  5. le 19 août, 2012 à 21:13 Henri écrit:

    Le prix de 6 litres d’esssence pour une chambre à air, il n’en manquait pas (d’air) Lucien. J’ai connu les plaques de vélo, chez nous en Belgique, jusque dans les années cinquante. Un vulgaire morceau de tôle, pas une oeuvre d’art.
    Amicalement. dinosaure80.

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..