1923 : boulets

1923 : boulet

(document original)

 

Lucien a acheté 3 sacs de boulets pour 46,50 francs, soit 46,16 euros, pour certainement 150 kgs de charbon.

 

Les boulets ou agglomérés sont fabriqués à partir de fines particules d’anthracite, agglomérées par un liant.

Les usines d’agglomération sont situées à proximité des mines ou des ports d’importation.

 Il existe deux types d’agglomérés de houille:

- les boulets crus, agglomérés par simple pression

- les boulets défumés ou non fumeux qui ont subit un traitement complémentaire permettant la diminution de certaines émissions dans l’atmosphère. Cette qualité est supérieure.

 

A4661_2_medium.jpg

(image trouvée sur le net)

 

L’anthracite est un charbon à faible teneur en matière volatile, trés riche en carbone, qui brûle régulièrement avec peu de flamme. Il est trés apprécié pour le chauffage domestique.

Le pouvoir calorique du charbon est en moyenne par kilo de 6,65 à 7,80 kcal.

Par comparaison: l’électricité est à 0,86 kcal par kWh, le bois est à 3,30kcal par kg, le fioul domestique est à 8,60 kcal par litre.

En 1922 le grand fournisseur de charbon est l’Allemagne, en particulier la région de la Ruhr, avec 119,1 millions de tonnes extraits.

Mais en 1923, la France exigeant de l’Allemagne le remboursement des dettes dûes au titre des dommages et intêrets, envahit la Ruhr le 11 janvier.

La France va ainsi saisir 2,57 millions de tonnes de charbon au titre de réparations, principalement dans la région de Essen.

 

chargement-charbon-a-essen-1923-meurisse.jpg

(Chargement de wagons de charbon pour la France par des mineurs de Essen sous la surveillance de militaires Français en 1923, Agence Meurisse)

 

Cette occupation de l’Allemagne va entraîner grèves, attentats, morts (jusqu’à 376 tués), chômage, inflation galopante et surtout un regain de nationalisme qui va être le terreau pour l’idéologie d’Adolph Hitler.

Publié dans : Vie de Lucien |le 26 juillet, 2012 |6 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 27 juillet, 2012 à 6:53 patriarch écrit:

    Je me souviens de l’époque où le charbonnier livrait avec sa charrette ….Le pauvre à la fin de la journée il devait avoir le dos en compote…

    Belle journée Bises

    Répondre

  2. le 27 juillet, 2012 à 10:18 binicaise écrit:

    C’était l’époque ou les mineurs travaillaient durs mais gagnaient leur vie, maintenant les régions du Nord et la Lorraine ont perdu leurs mines leurs aciéries « des champs de ruines industrielles » seuls les terrils ont trouvé une seconde vie avec leur mise en culture. Cette époque n’est pas si éloignée au fond et pourtant on a oublié le charbon dans la cuisinière, dans le poële .
    Bonne journée bises Jacqueline.

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

    Répondre

  3. le 27 juillet, 2012 à 10:54 didier écrit:

    Ca me rappelle quand j’allais chercher un seau de charbon à la cave pour ma grand mère !
    Super sympa l’affiche
    Belle journée Bisous

    Répondre

  4. le 27 juillet, 2012 à 11:34 ALAIN écrit:

    J’ai connu les boulets dans mon enfance, surtout que je suis originaire du Pas de Calais !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  5. le 29 juillet, 2012 à 16:29 Henri écrit:

    Dans ma jeunesse le charbon était livré à l’état brut, c’est à dire en gros blogs qu’on cassait avec un marteau. La poussière résiduelle était mouillée dans un bac. Bien des années plus tard, apparut l’anthracite. Au mpoins on ne devait plus allumer son poële chaque matin.
    Amicalement. dinosaure80.

    Répondre

  6. le 1 août, 2012 à 21:05 chasseurdimagesspirituelles écrit:

    Trait d’histoire bien interressant,
    que les historiens relatent très peu,
    très bonne soirée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Voilà le chanteur

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..