1922 : gutta-percha (2)

1922 : gutta-percha (2)

(document original)

Le gutta-percha est un latex issu des arbres de la famille des sapotacées, et plus spécifiquement du palaquium gutta. Cet arbre pousse au Brésil, à Java, Sumatra, Madagascar, Bornéo et Singapour. Il atteint une hauteur de 20 à 40 mètres et 3 mètres de circonférence. Un arbre peut produire 10 à 45 kg de latex par incision du tronc.

31464.jpg

En 1890 le Brésil a produit 16 893 621 kgs de gutta-percha et en a exporté 2 832 103 kgs vers la France.

Cette matière est à la fois solide, flexible, tenace et extensible. Elle peut être étirée 2 à 3 fois et retrouver sa longueur initiale. Elle est insoluble à l’eau et à l’alcool, résiste aux huiles et corps gras mais se liquéfie dans le sulfure de carbone et le chloroforme, au contraire du  caoutchouc qui lui se gonfle.

Son état: à 0° stable et dure comme du bois, à 50° se ramollit, malléable à la pression, à 100° pateuse, semi-fluide, peut être moulée, à 130° fond et produit de la vapeur d’eau et du carbure d’hydrogène.

Dans le compte-rendu de l’exposition universelle de Paris de 1889 on peut lire:

0084_T_81_844_1316.jpg

…mais aussi des câbles sous-marins, des câbles isolés au caoutchouc pour lumière électrique et transport de force…

En complément vous pouvez relire:

http://babethhistoires.unblog.fr/2011/10/03/1921-gutta-percha/

Publié dans : Vie de Lucien |le 1 juillet, 2012 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 1 juillet, 2012 à 15:48 Henri écrit:

    Intéressante documentation qui me plonge dans la perplexité. Tu fais la distinction avec le caoutchouc. Hors, comme je le pensais, le Larousse indique le caoutchouc comme étant fabriqué avec du latex. Quoi qu’il en soit, bonne route aux coureurs du Tour.
    Amicalement. dinosaure80.

    Répondre

    • le 7 juillet, 2012 à 21:03 babethhistoires écrit:

      Le caoutchouc et la gutta-percha sont différents bien qu’ issus l’un et l’autre du latex.

      Répondre

  2. le 2 juillet, 2012 à 7:11 patriarch écrit:

    Merci pour la leçon… belle journée avec bises

    Répondre

  3. le 2 juillet, 2012 à 9:17 didier écrit:

    Je connaissais pas du tout! merci pour ces explications
    je te souhaite une bonne semaine

    Répondre

  4. le 2 juillet, 2012 à 11:40 ALAIN écrit:

    Dans ma jeunesse, je m’en servais pour faire des moules !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  5. le 6 juillet, 2012 à 13:48 coucouvousunblogfr écrit:

    c’est toujours avec plaisir que je viens prendre ma petite leçon d’histoire sur ton blog
    Bon WE à toi
    Bizzz
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : Ma première manif

    Répondre

  6. le 22 juillet, 2012 à 13:23 Mireille&Pat. écrit:

    J’ai utilisé du »gutta pecha » sur ruban crêpon sans savoir de quoi il s’agissait en faisant des montages de fleurs artificielles destinées à garnir des cadeaux baptême, communions, mariages ou autres oeufs de Pâques et gourmandises.

    Cordialement.
    Pat.

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..