1922 : voiture d’occasion

1922  : voiture d'occasion

(extrait du registre pour inscription des ventes et des objets de luxe soumis à la taxe de Lucien)

(document original)

« Vendu à Monsieur Baltu, cultivateur à la Vieille Baillèe, 1 auto d’occasion au prix de 9 098,00 francs, soit 9 629,69 euros, reçu accompte 3 000″.

Bien que Sir Francis Bacon (1561-1626) dans les années 1590 ait signalé la possibilité de se servir de machines à feu pour se véhiculer, il faudra attendre 1619 et un brevet de Ramsey et Wildgosse pour voir l’utilisation d’une voiture sans chevaux.

Puis il faudra attendre encore jusqu’en  1769, et Watt, pour trouver la première machine dans laquelle la force d’expansion de la vapeur était proposée comme puissance motrice. Watt croyait peu en l’avenir de l’automobolie et écrivit même à son associé:

 » …Tu ferais mieux de faire comme moi, laisser les Symington, Sadler et autres utopistes dépenser leur temps et leur argent à ces chimères… »

Symington, Ecossais, avait en 1786 construit un modèle de véhicule, mais tellement peu adapté aux routes écossaises, qu’il abandonna et fut ensuite le grand inventeur du bateau à vapeur.

1922 : voiture d'occasion dans Vie de Lucien symington-1786

Plusieurs inventeurs se succèdèrent. Certains, croyant que l’adhérence des roues ordinaires était insuffisante, imaginèrent divers dispositifs. Un de ces inventeurs fut David Gordon qui fit breveter ce drôle de véhicule à vapeur en 1822.

gordon-voiture-tambour-1812 dans Vie de LucienLa première voiture à vapeur française fut le fait de Amédée Bollée (1844-1917) en 1873, « l’Obeissante » qui  circula dans les rues du Mans. La force motrice était fournie par deux moteurs placés vers le milieu de la voiture, actionnant chacun une roue. Sa vitesse était de 20 km/h en plaine, 12 à 15 km/h sur les voies fréquentées et 9 km/h dans les montées.

voiture-Bolle-1873-fr_1

(« La Mancelle », E.Bollée, 1878)

Le premier moteur à combustion interne à deux temps , dit moteur à explosion, sera créé par l’ingénieur Belge Etienne Lenoir en 1859 .

Publié dans : Vie de Lucien |le 24 mai, 2012 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 24 mai, 2012 à 21:08 chasseurdimagesspirituelles écrit:

    Moi qui suis né au Mans,je ne connaissais La Mancelle !!,
    très bonne soirée Babeth.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Libère-toi de tant de doutes

    Répondre

  2. le 24 mai, 2012 à 22:03 Alivia écrit:

    Bonsoir, je découvre un site plein de charme, teinté des couleurs sépia du temps, plein de gravures anciennes, une histoire de vie agrémentée d’images et de croquis. Les parchemins nous emportent au gré des pages vers des anecdotes, des témoignages d’hier. Quel bonheur de se glisser entre les lignes et de se laisser porter par les mots. A bientôt et très belle soirée à vous.

    Répondre

  3. le 25 mai, 2012 à 6:50 katara C.Néri écrit:

    bonne journée à toi babeth

    Répondre

  4. le 25 mai, 2012 à 7:05 patriarch écrit:

    L’historique de la voiture….. Belle journée avec bises.

    Répondre

  5. le 25 mai, 2012 à 8:08 jcn54 écrit:

    C’est toujouyrs un plaisir de venir apprendre chez toi Babeth !
    Bisous, bonne journée.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

    Répondre

  6. le 25 mai, 2012 à 8:43 ALAIN écrit:

    Watt s’était bien trompé, nous sommes envahis par ces voitures sans chevaux sinon sous leur capot !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  7. le 25 mai, 2012 à 15:33 nettoue écrit:

    j’aime cette présentation et ce qu’elle contient, quel savoureux retour en arrière §
    Merci Babeth
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..