Archive pour le 13 mars, 2012

1922 : prix Wolber

1922 : Wolber (suite)

(document original)

Née en 1904 l’entreprise Wolber s’associe dès 1905 à l’équipe Peugeot et va jusqu’en 1924 engranger des victoires. Je ne vais citer qu’un nom celui du Belge Philippe Thys (1889-1971) qui à 10 ans d’intervalle va gagner le Tour de France en 1914 et 1924.

Puis Wolber s’associera avec d’autres équipes, Louvet en 1927, Dilecta en 1928, 1929, 1940, de Dion-Bouton en 1933, Bertin entre 1940 et 1950, Spidel en 1982 et 1983, Peugeot entre 1988 et 1992.

64607371_philippe-thys_show.jpg

(Philippe Thys)

Puis apparaît vers 1909 le Grand Prix Wolber reservé uniquement aux routiers professionnels équipés par Peugeot. Les coureurs devaient en découdre sur 15 épreuves. Chacune de ces épreuves octroyait des points, 20 au premier, 18 au deuxième… Parmi ces épreuves il y avait un Paris-Tours 228 km, un Dijon-Lyon 293 km…

Ce prix réapparaît entre 1922 et 1931 en devenant une course dite classique. Quelques grands noms vont la gagner: en 1924 Costante Girardengo  (1893-1978) champion d’Italie entre 1920 et 1925, en 1926  Francis Pelissier (1894-1959) champion de France sur route en 1923 et 1924, en 1930 Georges Ronsse (1906-1969) champion du monde sur route en 1928 et 1929.

costante-girardengo.jpg

(Costante Girardengo)

Puis vers 1986 va apparaître le Wolber d’or, prix qui va récompenser les coureurs amateurs ayant accumulé
tout au long de l’année le plus grand nombre de points au cours d’un certain nombre d’épreuves cyclistes. Sa notoriété sera bien moins grande que les palmes d’or auxquelles il succède. Toute trace disparaîtra après 1991.

Publié dans:Vie de Lucien |on 13 mars, 2012 |8 Commentaires »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..