1922 : Octave Lapize

1922 : Octave Lapize

(document original)

Né à Montrouge le 24 octobre 1887 Octave Lapize était surnommé « Le Frisé », « Ad Libitum » ou « Tatave ».  Il avait une faible vue et n’entendait que d’une oreille. Ce qui ne l’a pas empêché, un an après avoir commençé le vélo, de devenir champion de France en 1907.

En 1909, professionnel dans l’équipe Biguet, il remporte le Paris-Roubaix dans la souffrance suite à une course poursuite de plus de 22 kilomètres.

Il utilisait de très gros braquets, de plus de 6 mètres, des « 26×9″.

Il participera en 1910 au Tour de France, date à laquelle pour la première fois les grands cols des Pyrenées seront à gravir. Dans le Tourmalet Octave Lapize traitera les organisateurs « d’assassins« .

C’est aussi à cette date qu’apparaîtra la voiture balai.

Ce tour verra le premier grand duel conclut à la vitesse de 29,214 km/h, performance qui ne sera battue qu’en 1933 par Georges  Speicher (1907-1978).

Octave_Lapize_1.jpg

(Octave Lapize)

Les cyclistes de route étaient considérés à l’époque comme des ratés. Octave Lapize va donc quitter la route pour la piste plus lucrative. Un vainqueur d’un tournoi de vitesse sur piste pouvait gagner de 2 500 à 15 000 francs (2 645 à 15 870 euros).

Il fut courtisé par les plus grands vélodromes de France, Belgique et même d’Amérique.

Il devint le premier businessman du cyclisme au monde. En signant un contrat avec l’équipe la Française il eut un cycle à son nom et un magasin à gérer.

Il ne retrouvera pas après 1911 la gloire sur la route.

Il deviendra pendant la premier guerre mondiale aviateur émérite. Il perdit la vie au cours d’un combat aérien le 14 juillet 1917 contre deux avions allemands.

62b80113c318ab5e198f8f8e2b2e.jpg

(publicité trouvée sur le net)

Publié dans : Vie de Lucien |le 31 janvier, 2012 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 1 février, 2012 à 14:43 didier écrit:

    C’était de VRAIS coureurs à l’époque!

    Répondre

  2. le 2 février, 2012 à 0:09 Lina Carmen écrit:

    Bonsoir ! J’imagine ces cyclistes revenir à la vie et constater combien le tour de France à changer…
    Bonne soirée !
    Lina

    Répondre

  3. le 8 février, 2012 à 18:43 caloulaframboiz écrit:

    passionnant article! Je m’intéresse au tour de France. A l’époque, c’étaient les forçats de la route! Rien ne leur était épargné!
    Des bises Calou

    Dernière publication sur Carnet de route de Caloulaframboiz : Les vieux, ce n'était pas original ...

    Répondre

  4. le 9 février, 2012 à 16:27 Kri englaçonnée écrit:

    Très bon jeudi … Bizzz

    Répondre

  5. le 10 février, 2012 à 2:58 mel-and-tof écrit:

    Bonsoir ma très chère Babeth
    Les tandems que de souvenirs !
    Ce qui suit est un copier coller
    J’arrive sur les blogs, ce ne fut pas une journée facile à l’hopital, encore demain et ouf ! ce soir et je suis fatiguée
    Je te souhaite une bonne soirée
    Gros bisous
    Méline

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..