1921 : le pneu Bergougnan

1921 : le pneu Bergougnan dans Vie de Lucien 14a66808

(document original)

Raymond-Célestin Bergougnan (1858-1942), plus connu pour la posterité sous le nom de Raymond Bergougnan, est un industriel français des XIXe et XXe siècles.

Originaire de Castera Vignoles, au sud de Toulouse, Raymond-Célestin Bergougnan débuta comme simple ouvrier puis fonda à Clermont-Ferrand en 1885, avec ses frères Jean et Mathieu, un petit atelier produisant des articles destinés aux graveurs.

L’atelier se spécialisa dans les timbres en caoutchouc puis enchaînera ensuite sur l’aventure industrielle du pneumatique.

En 1889 l’entrepreneur constitua une société (Bergougnan et Cie) au capital de 250 000 francs. La production se diversifia alors.

En 1898 il fonda avec Émile Chrétien (auquel il était associé depuis 1894) une société anonyme la Société de Caoutchouc Brut ou Manufacturé, anciens Établissements Bergougnan et Cie, pour développer la production de bandages pour automobiles.

De par leur activité les Etablissements Bergougnan s’intéressent aux plantations de caoutchouc et Raymond Bergougnan participe à la création de la Société des Caoutchoucs de l’Indochine.

A partir de 1900 les pneus de vélo seront produits sous la dénomination «le Gaulois».

bergougnan-pneu-tonton dans Vie de Lucien

(image trouvée sur le site)

(www.tontonvelo.com)

Les bandages Bergougnan utilisés par les poids lourds de plus de 3 000 kilos rafleront tous les prix durant l’année 1907.

A l’exposition Universelle de Saragosse en 1908 Monsieur le Ministre du Commerce parlera en ces termes des pneus Bergougnan:

« La qualité de ses produits, l’importance de son usine, sont connues et la présentation si intéressante de sa fabrication en a été une fois de plus une manifestation évidente. Il suffit de rappeler que la Compagnie Générale des Omnibus de Paris a adopté exclusivement le bandage Bergougnan pour ses autobus. »

Raymond Bergougnan fut de plus un acteur de la vie politique locale.

Pendant la guerre 14-18 la société Bergougnan était le fournisseur exclusif de l’armée pour les bandages pleins qui équipaient les véhicules lourds.

Le choix à la fin de la guerre d’investir dans une implantation mondiale fut un gouffre financier pour la société alors qu’il aurait mieux valu investir dans l’abaissement du prix de revient par la modernisation des outils de production à Clermont-Ferrand.

Les Etablissements Bergougnan, comme d’autres entreprises de Clermont-Ferrand et particulièrement Michelin, jouent un rôle important pendant la première guerre mondiale en faveur de leurs salariés mobilisés, par la création du Comité Bergougnan et d’un hôpital de 80 lits.

Bergougnan est alors le grand rival de Michelin qui absorbera d’ailleurs finalement cette société concurrente.

BergougnanLeGaulois_Affiche_01

(image trouvée sur le net)

Publié dans : Vie de Lucien |le 13 décembre, 2011 |8 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

8 Commentaires Commenter.

  1. le 14 décembre, 2011 à 11:41 didier écrit:

    Merci de ces riches archives
    Bonne journée

    Répondre

  2. le 16 décembre, 2011 à 22:10 calou écrit:

    Une nouvelle fois ,quelque chose que j’ignorais totalement. Tous ces pans d’un passé pas si lointain qui revivent ici! Merci^^

    Répondre

  3. le 17 décembre, 2011 à 19:46 nanoue écrit:

    Bonjour, toujours des découvertes chez toi, du passé
    Merci
    Bonne fin de journée et Joyeuses Fêtes de fin d’Année
    Bises
    Suzanne

    Répondre

  4. le 9 avril, 2012 à 11:16 claude écrit:

    Mon grand pere Charles Pallier etait representant chez Bergougnan .
    Dabord base a Lyon il allait jusqu’a la frontiere suisse . C etait dans les annees 20 ,apres la guerre de 14 18 ou il avait ete blesse il a ensuite rejoint clermont dont il etait originaire pour travailler dans des services administratifs .
    Les usines Bergougnan rasees depuis et remplacees par des ensembles sans ame n etaient pas loin de chez Olier du college amedee gasquet tout un coin de petites industries..

    Répondre

  5. le 13 mai, 2012 à 20:30 Leutard patrick écrit:

    Bonjour,je suis venu sur votre site,suite a une recherche,car ce matin
    Sur une brocante,j ai acheté une jolie voiture a pédale style vielle voiture,
    Et le seul nom que j ai trouve sur cette merveille, c est le nom Bergougnan
    Sur les pneus.
    Donc ils ont travailles aussi sur des jouets.
    Bonne réception et merci pour votre site.

    Répondre

  6. le 11 septembre, 2014 à 15:00 Max écrit:

    Début des années 1960, avec mon cousin Marc, nous avions construit une « cariole » équipée de petits roues entourées d’un bandage plein de marque Bergougnan et malgré les 50 années passées depuis nous en avons gardé le souvenir. J’ai d’ailleurs pris en photo, lors d’un passage en auvergne dans les années 1980, une publicité pour cette marque de pneus encore présente sur une facade. Merci pour ce retour en enfance !

    Répondre

  7. le 10 mai, 2016 à 8:18 Jojo écrit:

    Bonjour et merci pour ces riches informations…. On m’a donné un vieux cycle enfant et il se pourrait si on se réfère aux renseignents cités il serait d’avant 1901 car il n’y a d’écrit sur Bergougnan et non le gaulois…. Encore merci pour tout … Dommage que l’on ne peut pas publier de photos

    Répondre

  8. le 8 septembre, 2016 à 15:25 jollivet écrit:

    Bonjour,je posséde deux superbes roues en bois avec pneus de marque Bergougnan dimenssion : 700×90 avec moyeux en bronze .
    je peux vous envoyer une photo si vous voulez ?
    cela fait vingt ans qu’ils sont dans mon garage .
    merci pour votre site .
    cordialement

    Répondre

Répondre à jollivet Annuler la réponse.

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..