1920 : Hutchinson

297bf462.jpg

(document original)

Lucien en commerçant averti ne prenait pas toutes ses pièces chez un même fournisseur. Certes Bouverie était son fournisseur principal mais il s’adressait aussi à des spécialistes. Ainsi pour les pneumatiques il se fournissait chez Michelin, Dunlop mais aussi auprés d’une autre entreprise de pneumatique, Hutchinson.

Entre fournisseurs les prix variaient, pour la même enveloppe 700/32/35 elle était à 17 francs chez Michelin, 24 francs chez Dunlop et 28 francs chez Hutchinson.

hutchinson11.jpg

L’entreprise Hutchinson s’est implantée sous l’impulsion de Hiram Hutchinson (1808-1869) à Langlée prés de Montargis en 1853. Il a à cette époque racheté les brevets de la vulcanisation du caoutchouc à Charles Goodyear.

Ce n’est qu’en 1890 que Hutchinson démarre la production de pneumatique pour le vélo.

Le succés de cette marque sera surtout prépondérante durant les années 1953-1954-1955 avec Louison Bobet qui remporta trois fois le tour de France sur des pneus Hutchinson, puis avec Jacques Anquetil qui gagna aussi le tour de France durant les années 1957-1964 sur des pneus Hutchinson.

La marque reste actuellement numéro un mondial de la transformation des élastomères pour l’automobile, l’industrie et le grand public. Elle fut rachetée en 1974 par le groupe Total.

Publié dans : Vie de Lucien |le 10 septembre, 2011 |6 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 11 septembre, 2011 à 6:56 patriarch écrit:

    Ils ne s’étaient encore pas mis d’accord sur les prix….c’était la bonne époque..

    beau dimanche Bises

    Répondre

  2. le 11 septembre, 2011 à 9:22 marlou écrit:

    Une histoire vécue…Cela est passionnant.
    Je reviendrai te lire.
    Bon dimanche
    Marlou

    Répondre

  3. le 11 septembre, 2011 à 17:55 Claude écrit:

    J’aime « le déroulé » de ton blog, dans l’idée et la manière, bravo !

    Répondre

  4. le 11 septembre, 2011 à 20:15 henri écrit:

    bonsoir babeth.Je ne connais pas Lucien ni son histoire,mais je penserai à lui quand j’enfourcherai ma mobylette.Un peu grâce à lui ça roule. Plus sérieusement, une belle histoire. Amicalement. dinosaure80.

    Répondre

  5. le 12 septembre, 2011 à 11:31 ALAIN écrit:

    Lucien savait gérer son affaire !!!
    ARSENE GRISALI

    Répondre

  6. le 13 septembre, 2011 à 9:52 gazou écrit:

    très instructif de se replonger dans cette période pas si lointaine que cela

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..