Archive pour le 10 septembre, 2011

1920 : Hutchinson

297bf462.jpg

(document original)

Lucien en commerçant averti ne prenait pas toutes ses pièces chez un même fournisseur. Certes Bouverie était son fournisseur principal mais il s’adressait aussi à des spécialistes. Ainsi pour les pneumatiques il se fournissait chez Michelin, Dunlop mais aussi auprés d’une autre entreprise de pneumatique, Hutchinson.

Entre fournisseurs les prix variaient, pour la même enveloppe 700/32/35 elle était à 17 francs chez Michelin, 24 francs chez Dunlop et 28 francs chez Hutchinson.

hutchinson11.jpg

L’entreprise Hutchinson s’est implantée sous l’impulsion de Hiram Hutchinson (1808-1869) à Langlée prés de Montargis en 1853. Il a à cette époque racheté les brevets de la vulcanisation du caoutchouc à Charles Goodyear.

Ce n’est qu’en 1890 que Hutchinson démarre la production de pneumatique pour le vélo.

Le succés de cette marque sera surtout prépondérante durant les années 1953-1954-1955 avec Louison Bobet qui remporta trois fois le tour de France sur des pneus Hutchinson, puis avec Jacques Anquetil qui gagna aussi le tour de France durant les années 1957-1964 sur des pneus Hutchinson.

La marque reste actuellement numéro un mondial de la transformation des élastomères pour l’automobile, l’industrie et le grand public. Elle fut rachetée en 1974 par le groupe Total.

Publié dans:Vie de Lucien |on 10 septembre, 2011 |6 Commentaires »

1920 : les lanternes

55d9c0be.jpg

(document original)

La lanterne est le premier accessoire indispensable sur un vélo, voir et se faire voir.

Les premières lanternes furent à bougie. Elles étaient en 1865 considérées comme facile à manier et propres. Leurs inconvénients majeurs étaient leur faible éclairage et leur extinction facile. Dans son livre « Le cyclisme, théorie et pratique » Louis Baudry de Saunier raconte ses mésaventures sur un vélo dont la lanterne à bougie s’éteignit 10 fois en un quart d’heure à cause des trépidations.

 

lanternep2.jpg

Les lanternes ensuite furent à huile, pétrole puis gaz de houille. Ce n’est qu’en 1892 que le Français Henri Mosson conçut la première lampe à acéthylène.

Le mélange d’eau et de carbure de calcium produit un gaz, l’acéthylène, qu’un bec amène devant le réflecteur de la lanterne et produit ainsi une lumière. L’inconvénient majeur est lié au réservoir, quand le réservoir d’eau ou de carbure de calcium est vide la lampe s’arrête … C’est aussi le seul moyen d’arrêter cette lampe.

La marque citée dans cette facture est la marque Luxor. Elle aurait été localisée prés d’Angoulême et équipait aussi les motos.

 

catalogueluxor.jpg

 

http://thetunnel.free.fr/lampes/acetylene.html

http://wiki.tontonvelo.com/index.php/Cat%C3%A9gorie:Mus%C3%A9e

Publié dans:Vie de Lucien |on 10 septembre, 2011 |5 Commentaires »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..