1917 : désarmé

ravaitaillement.jpg

(ravitaillement de Crouy en 1917)

 

Il est surprenant de constater qu’à certaines dates Emilie ne reçut pas d’allocations.

A la lecture de documents il apparaît que Lucien fut à plusieurs reprises désarmé pour être détaché aux mines de fer de Saint-Clair-de-Halouze.

desamement121916au12031917.jpg

(document original)

Depuis 1842 et certainement encore plus à cette époque où les hommes manquaient, les femmes ont été employées dans toutes les branches de l’industrie. A cette période où le front occupait la majeure partie des grands sites miniers, un site comme Saint-Clair-de-Halouze devait avoir toute son importance. Les femmes, certes employées à charger le minerai, trier le charbon, trainer les cuves vers les canaux, conduire les wagons de chemin de fer, ne descendaient pas au fond.

Lucien, entré dans les mines en 1907, travaillait encore sur le site des mines de Bourberouge en mars 1914.

 

Publié dans : Vie de Lucien |le 27 juin, 2011 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 27 juin, 2011 à 18:34 Dame Carcas écrit:

    Bonsoir !
    Merci pour votre passage ! Revenez quand vous voudrez. A mon tour, je viens visiter votre blog, il est passionnant ! Il relate toute une époque, qui n’est pas si loin, celle de nos aïeux… et tous ces documents originaux sont de beaux témoignages de cette histoire.
    Bone soirée !

    Répondre

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..