Archive pour le 24 juin, 2011

1915 : allocation

allocation.jpg

(document original)

 

A dater de la loi du 5 Aout 1914 une allocation aux femmmes de mobilisés est versée aux femmes d’appelés.

Pour Emilie cette somme va s’élever à 49 francs par mois à partir du départ de Lucien en Avril 1915.

Dans tous les pays en guerre les femmes deviennent un indispensable soutien de guerre. Elles sont appelées à travailler par le président du conseil René Viviani en Aout 1914 :

« Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie.

Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur le champ de bataille.

Préparez-vous à leur montrer, demain, la terre cultivée,les récoltes rentrées, les champs ensemencés.

Il n’y a pas dans ces heures graves de labeur infime.

Tout est grand qui sert le pays.

Debout! A l’action! A l’oeuvre!

Il y aura demain de la gloire pour tout le monde! »

Elles, les munitionnettes, vont fabriquer des armes dans les usines du Creusot, elles fabriqueront quelques 300 millions d’obus et 6 milliards de cartouches en 4 ans.

02f46d796224ccef1ac7261cb4d9d300.jpg

Elles distribuent le courrier, travaillent dans les champs, conduisent les machines, deviennent infirmières (les anges blancs).

Elles sont aussi « marraines de guerre« , à soutenir avec leurs courriers les combattants qui n’ont pas de famille.

33451898p.jpg

 

De ce que fit Emilie durant cette guerre il n’y a point  de trace…

Publié dans:Vie de Lucien |on 24 juin, 2011 |3 Commentaires »

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..