1905 : chanson « Le violon brisé »

leviolonbris7041909.jpg

(document original)

« Le violon brisé » est un chant se référant à la Commune de Paris. La chanson date de 1885 sur des paroles de René St Prest et de C.Christian et une musique de Victor Herpin. Le chant exalte le sentiment patriotique aprés l’écrasement de la Commune et la perte de l’Alsace Lorraine.

 La première interprète fut Amiati à la Scala en 1885:

amiativiolonbrise.png

Elle est née Maria-Theresa Abbiate en 1885 à Turin en Italie.

Elle fut l’interprète privilégiée de chansons revenchardes, après la défaite de 1870, de Gaston Villemer et de Lucien Delormel telles que « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » et « Une tombe dans les blés ».

 

 

Le violon brisé

1er couplet

Sur la route poudreuse et blanche

Ou vos drapeaux ne passent plus

Un vieillard va chaque dimanche

Rever seul au pays perdu

Parfois de sa lèvre pâle

Monte une plainte vers les cieux

C’est le regret des jours joyeux

Et c’est l’histoire de sa vie

Refrain

Ils ont brisé mon violon

Parce-que j’ai l’âme française

Et que sans peur aux échos du vallon

J’ai fait chanter la Marseillaise

2ème couplet

J’ai voulu savoir cette histoire

Il me la conte en pleurant

Gardez la bien dans votre mémoire

C’est celle d’un coeur simple et grand

Un soir me dit il sous les chênes

Je faisais danser les enfants

Quand les ennemis triomphant

Jetterent l’effroi dans nos plaines

 

Publié dans : Chansons |le 3 juin, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..