28 Le naufrage

bateaucoul.jpg

 « … La sirène se fit entendre plus d’un quart d’heures et l’on s’approcher du port. Ce que l’ont apperçut de plus navrant encore c’était un bateau à vapeur à marchandise qui n’avait pas put entrer au port ayant une avarie ,s’était jeter sur des petits rochers à deux cents mètres du port. Tous l’équipage fut sauver par des remorqueurs qui avait essayer de le prendre en remorque mais il purent pas arriver car la mer etait beaucoup houleuse ce jour là. Au moment que le vapeur se jeter sur le rocher un matelot qui etait monter dans le mat de misaine fut projeter sur le pont . Il fut relever avec une jambe briser. Ce bateau avait un chargement de maïs et il venait d’Alger. Tous les remorquers du port dechargèrent une grande partie de la cargaison, mais ils furent obliger d’abandonner car il commencer à s’enfoncer et au bout de quatre heures de temps l’on ne voyer plus que la pointe du grand mât… »

Extrait du récit de voyage de Lucien 8 ans en 1893

Publié dans : Recit de Lucien |le 26 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..