Page d’histoire du Brésil

bresilpillage.jpg

La Vieille République désigne la période de 1889 à 1930. São Paulo monopolise le pouvoir central d’une République Café com leite, oligarchiste, dans laquelle la classe moyenne grandissante pousse au changement.

Après le coup d’État de 1889, la République est calquée sur le modèle des États-Unis, c’est un État fédéral avec une tradition de port d’armes pour les individus.

L’empire est mort d’avoir mécontenté les nobles possédant des esclaves, c’est donc une république née à droite contre un empire progressiste. L ‘esclavage est  aboli en 1888. Depuis le XVIIème siècle jusqu’à cette date le Brésil aura importé 8 générations d’esclaves africains. Il est le pays d’Amérique ayant reçu le plus d’esclaves soit environ 5.5 millions de déportés.

La période entre 1889 et 1930 est celle du règne des grands propriétaires. Elle est dite « République Café com leite » (‘’République Café au lait’’) puisque s’appuyant sur les industries cafetières de São Paulo et laitière-bovine du Minas Gerais.

Les propriétaires fonciers sont surnommés les coronels. Les différents présidents ne font pas de campagne électorale, il leur suffit d’avoir un certain nombre de généraux dans l’armée en leur faveur. Les grands propriétaires qui payent ces généraux alternent au pouvoir.

En effet, la fin de l’esclavage a entraîné la diminution du pouvoir de l’industrie sucrière du Nord-Est au profit de l’industrie cafetière du Sud-Est et de l’État de São Paulo qui monopolise finalement le pouvoir central (le café représente 60 % des exportations).

Publié dans : Miscellanees |le 25 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..