15 L’enterrement

rio5.jpg

« …Je me plaisais bien à l’hopital l’on commenca un peut à connaitre l’habitude de la maison et je me rendait toujours utile J’allais aider à chercher la soupe pour les soldats blessé il y en avait beaucoup tous les jours ont pouvait en conter une dizaine à mourir. L’enterrement ce faisait tout simple tous les jours il y avait un petit bateau à vapeur qui venait les chercher et les emportaient au cimetiere suivit de quelques amis qui prenais place sur le pont du navire   Au bout d’un certain temps je demande à la superieur pour aller jusqu’au cimetiere elle me donne la permission Donc le lendemain je prend place moi aussi sur le pont et nous voilà partit au cimetiere , un corbillard fait exprès pour la quantité des morts, il charge tous les cercueils dessus et en route pour le cimetière Le pretre qui attend font quelques prières et donnent leur benediction et regagne le bateau avec les passagers qui sont venus assitait à l’enterrement. Nous voilà rembarquer le vaisseaux file à toute vitesse au large et regagne vite l’hopital ou tout le monde debarque et le vaisseau retourne dans le port … »

Extrait du récit de voyage de Lucien 8 ans en 1893

Publié dans : Recit de Lucien |le 25 mai, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

piluchon |
A Secret Garden |
La vie d'une boulotte |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | lirgnomed
| unefilleajd
| Banale , mais ..